Alejandra Pizarnik (1936-1972)  
bilans et perspectives

  Programme

          Colloque international


Organisé par Adélaïde de Chatellus avec Milagros Ezquerro, professeure émerite


L
’œuvre poétique d’Alejandra Pizarnik (1936-1972) a fait date dans la littérature du XXème siècle en langue espagnole.
La prose de cette femme de lettres née en Argentine comprend par ailleurs un journal, des essais, des récits brefs, des textes dramatiques et des textes critiques.

Alejandra Pizarnik –qui publia son premier recueil de poèmes à 19 ans- s’inscrit dans la tradition des poètes maudits, et a été marquée par certains grands poètes et écrivains français. La France –et en particulier Paris où elle vécut de 1960 à 1964- signifièrent beaucoup pour elle. C’est à Paris qu’elle écrivit Arbre de Diane (Árbol de Diana), le recueil qui l’a consacrée.

Le colloque international qui aura lieu à la Maison de la Recherche de Paris IV Sorbonne, est le premier ja
mais réalisé sur cette figure majeure des lettres hispaniques. A l’occasion du quarantième anniversaire de sa disparition,
il rassemblera les chercheurs pionniers dans l’étude de l’oeuvre, des spécialistes reconnus et des écrivains argentins. L’université de Princeton
qui conserve les archives Pizarnik (Alejandra Pizarnik Papers, Princeton University Library), et possède de nombreux inédits, sera représentée par
une spécialiste.

Le colloque réunira des chercheurs de 18 universités étrangères et françaises: Universitat de Barcelona, Boston University, Universidade da Coruña, The Hebrew University of Jerusalem, Universidad de Granada, Universidad Nacional Autónoma de México, Universidad Nacional
de Mar del Plata (Argentina), New York University, University of Pittsburg, Princeton University, Université du Québec, Universidad de Rosario (Argentina), Universitat Rovira i Virgili, Universidad de Sevilla, Université de Caen, Université d’Orléans, Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), en provenance d’Argentine,
du Canada, des Etats Unis, d’Espagne, d’Israël, de France et du Mexique.

Le colloque devrait être retransmis en direct par internet (lien), et les Actes seront publiés peu après le premier congrès international consacré à cette figure emblématique des Lettres argentines et hispaniques.
Avec le soutien de : l’Ambassade d’Argentine en France, du Colegio de España à Paris, du Ministère des Affaires Etrangères d’Argentine, de la Mairie de Paris, et de l’Université de Paris IV Sorbonne (Conseil Scientifique, Ecole Doctorale IV, Centre
de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains).



Organisatrices : Adélaïde de Chatellus avec Milagros Ezquerro, professeure émérite.
Comité scientifique : Fiona Mackintosh (University of Edinburgh); Sylvia Molloy (New-York University) Cristina Piña (Universidad Nacional de Mar del Plata), Michèle Ramond (U. de Paris VIII Saint-Denis), S. Buenaventura, A. de Chatellus, M. Ezquerro et Julien Roger (Université Paris Sorbonne).
Remerciements à: Aude Naef, Anouck Link, Fernanda López Martínez, Sandra Buenaventura.

 
Université Paris-Sorbonne (Paris IV), Maison de la Recherche
28 rue Serpente, 75006 Paris (Métro : Odéon)